Hommage au Combattant de la Liberté : Feng Sackchittaphong !!
20.07.2007 - 17:26:41

----- Original Message -----
From: Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme
Sent: Friday, July 20, 2007 4:18 PM
Subject: Laos : hommage au Combattant de la Liberté : Feng Sackchittaphong !!


Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme ( MLDH)
Lao Movement for Human Rights ( LMHR)
BP 123 - 77206 Torcy Cedex, France - Téléphone/Fax : 33 (0) 1 60 06 57 06
e-mail : mldh@mldh-lao.org – site web : http://www.mldh-lao.org/



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Communiqué de Presse 20 juillet 2007

Hommage au Combattant de la Liberté :

Fèng SACKCHITTAPHONG

Le Mouvement Lao pour les Droits de l’Homme (MLDH) a appris avec tristesse le décès de M. Fèng SACKCHITTAPHONG, l’un des trois leaders du «Mouvement social-démocrate», détenus durant 14 ans dans un goulag de la République démocratique populaire Lao (RDPL) pour avoir réclamé des réformes démocratiques et dénoncé les dérives dictatoriales du régime.

Très diminué physiquement après 14 années de détention dans des souffrances inhumaines, il est décédé le 3 juillet 2007 à Vientiane, deux ans et demi après sa libération obtenue après une longue mobilisation de la diaspora lao et de la communauté internationale. Le décès, à l’âge de 65 ans, de ce dissident --parrainé comme prisonnier d’opinion par Amnesty International-- n’a été connu des médias internationaux que le 18 juillet.

Le MLDH et l’ensemble des ses membres rendent hommage à ce combattant de la Liberté, et saluent le courage et la lutte pacifique de M. Fèng SACKCHITTAPHONG en faveur de la Liberté, la Démocratie et la Justice sociale au Laos. Ils présentent leurs condoléances attristées à sa famille et à ses nombreux compagnons du « Mouvement social-démocrate », qui continuent avec détermination ce combat d’espérance à l’intérieur du pays.

Ancien haut fonctionnaire du ministère de la Justice, Feng SACKCHITTAPHONG avait été arrêté en octobre 1990, en compagnie de des anciens ministres Thongsouk SAYSANGKHI et Latsami KHAMPHOUI, pour avoir réclamé, dans des lettres aux dirigeant du Parti unique, un changement pacifique du régime et des élections multipartites. Ils avaient été condamnés, dans un simulacre de procès en novembre 1992, à 14 ans de goulag sous les accusations fallacieuses de «préparation de rébellion», de «propagande contre la République démocratique populaire laotienne» et de «diffamation écrite et orale».

Les trois hommes étaient détenus dans des conditions extrêmement pénibles au camp de Sop-Hao (Nord-Est), où Thongsouk SAYSANGKHI est mort en février 1998 après avoir été privé de soins médicaux. MM. Feng SACKCHITTAPHONG et Latsamy KHAMPHOUI ont été libérés en décembre 2004, après avoir purgé au jour près les 14 années de prison.

Le MLDH salue le courage de ces hommes, et rappelle à cette occasion que d’autres prisonniers d’opinion et de conscience sont encore détenus en RDPL, notamment des opposants Lao-Hmongs, des responsables chrétiens, et les leaders du «Mouvement étudiant du 26 octobre 1999».

Il appelle à nouveau la France, l’Union Européenne, les Nations Unies, le Japon et les Etats-Unis d’Amérique à poursuivre leur pression sur la RDP Lao, afin d’obtenir la libération de tous les prisonniers politiques ou d'opinion et afin de contraindre le régime totalitaire laotien à engager des réformes pour parvenir à la liberté, la démocratie et la réconciliation nationale.