Laos - 9ème anniversaire du Mouvement du 26 octobre 1999 - Appel des députés italiens en faveur des leaders étudiants
25.10.2008 - 01:41:08

Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme (MLDH)
Lao Movement for Human Rights (LMHR)
BP 123 - 77206 Torcy Cedex, France - Téléphone/Fax : 33 (0) 1 60 06 57 06
e-mail : mldh@mldh-lao.org

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Communiqué
de presse Paris, le 25 Octobre 2008



LAOS : 9ème Anniversaire du «Mouvement du 26 Octobre»

Appel des députés italiens en faveur des leaders étudiants !!

A l’occasion du 9ème anniversaire du « Mouvement étudiant du 26 Octobre 1999 », la commission des Affaires étrangères du Parlement italien a adopté une résolution, appelant à la libération sans conditions des leaders de cette tentative de marche pacifique pour réclamer des réformes démocratiques en République démocratique populaire Lao (RDPL).

Cette action, menée le 26 Octobre 1999 à Vientiane, par des étudiants, enseignants et citoyens Lao, a été réprimée avec violence par le régime totalitaire. Première protestation de masse contre le régime durant les trois décennies de dictature commencée en 1975, cet événement est devenu pour les démocrates laotiens, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, un symbole de la lutte pacifique pour l'instauration de la liberté, la démocratie et la justice.

Dans la résolution - présentée à l’initiative du député Meccaci MATTEO, membre du groupe Parti démocrate (Partito Democratico) et approuvée le 14 octobre 2008 par la troisième commission des Affaires étrangères – les parlementaires italiens ont aussi dénoncé les violations des droits de l’Homme par le régime laotien, de même que les graves atteintes aux droits de la presse, à la liberté de croyance et aux droits des minorités ethniques en particulier celle de la population Lao-Hmong.

Dans ce texte, adopté 12 jours avant la date du 9ème anniversaire du Mouvement étudiant, les parlementaires :

Exhortent le gouvernement italien à multiplier ses efforts pour connaître le sort des leaders du « Mouvement du 26 octobre et des autres prisonniers politiques et de conscience, emprisonnés sans procès et en contradiction avec le droit international » ;

demandent au gouvernement italien d’agir, à travers de l’ambassade d’Italie à Bangkok, pour amener le régime laotien à soutenir les efforts de la Commission des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) en vue de résoudre le dossier des réfugiés Lao-Hmongs, notamment de ceux détenus à Nongkhai (Thaïlande) ;

appellent instamment le gouvernement italien à agir pour que les organisations internationales indépendantes puissent aller vérifier sur le terrain la situation des populations Lao-Hmongs et celle des minorités religieuses au Laos ;

appellent les Autorités laotiennes à respecter la résolution du Parlement Européen « sur la situation des droits de l’Homme au Laos ». Cette texte, adoptée à l’unanimité le 1er décembre 2005, réclame notamment la libération de « tous les prisonniers politiques et tous les prisonniers de conscience, y compris les dirigeants du Mouvement du 26 octobre 1999 », et demande aux Autorités de la RDPL « de concevoir et de mettre en œuvre le plus rapidement possible toutes les réformes nécessaires pour démocratiser le pays, garantir l’expression pacifique de l’opposition politique, et assurer la tenue rapide d’élections pluralistes sous contrôle international, en vue d’une réconciliation nationale (…) ».

Le Mouvement Lao pour les droits de l’Homme (MLDH) se félicite de cette démarche du Parlement d’Italie, et exprime sa profonde gratitude aux députés italiens pour leur action en faveur de la liberté, la démocratie et la réconciliation nationale au Laos.