Liberté pour les défenseurs des droits de l'homme et des prisonniers d'opinion au Laos !!
10.12.2010 - 15:13:40

logomldh2.jpg 



Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme (MLDH) - Lao Movement for Human Rights
BP 123 - 77206 Torcy Cedex, France - Téléphone/Fax : 33 (0) 1 60 06 57 06
e-mail : mldh@mldh-lao.org - website : http://www.mldh-lao.org

En français et en anglais
In French and in English

Communiqué de presse Paris, le 10 décembre 2010


62 ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme :

Liberté pour les défenseurs des droits de l'homme et des prisonniers d'opinion au Laos !!

A l'occasion de ce 62ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, l'ONU rend hommage aux défenseurs des droits de l'homme , celles et ceux qui se sont levés contre l'injustice et la discrimination et dont ''la grande majorité reste inconnue du monde entier'' (Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'homme).

La République Démocratique Populaire Lao ( RDPL) reste un pays ou le concept de l'universalité des droits de l'homme n'est pas accepté. Parallèlement aux diverses cérémonies grandioses organisées par le pays ces derniers mois, le régime fait toujours preuve d'une intransigeance absolue en matière d'ouverture politique et de liberté d'expression, de rassemblement ou de manifestation, fait recours encore et toujours à l'intimidation, aux arrestations arbitraires, à l'emprisonnement et aux menaces pour faire taire les citoyens, la société civile et les défenseurs des droits humains ainsi que les minorités religieuses.

MM Thongpaseuth KEUAKOUN, Sengaloun PHENGPHANH, Bouavanh CHANMANIVONG, Khamphouvieng SISA-AT et KEOCHAY sont emprisonnés depuis plus de 11 ans pour avoir tenté une manifestation pacifique en octobre 1999 en faveur de la justice sociale et du respects des droits de l'homme (leur compagnon Khamphouvieng SISA-AT est décédé en prison en 2001 suite aux torture et mauvais traitements).

Le gouvernement de la RDPL a arrêté le 2 novembre 2009 plus de 300 personnes, simultanément, dans divers endroits du pays, pendant qu'elles se dirigeaient vers Vientiane pour réclamer justice et respects de leurs droits fondamentaux. A ce jour, ces 9 personnes sont toujours en prison: Mme Kingkèo (39 ans, mère de trois enfants), MM. Soubinh (35 ans), Souane (50 ans), Sinpasong (43 ans) et Khamsone (36 ans) arrêtés à Phon Hong, M. Nou (54 ans) arrêté à Pakkading, Mlle Somchit (29 ans), MM. Somkhit (28 ans) et Sourigna (26 ans), arrêtés à Vientiane .

Le gouvernement laotien nie que des arrestations ou des tentatives de manifestations aient eu lieu en novembre 2009, exactement comme il avait nié avoir arrêté les manifestants du mouvement étudiants en octobre 1999.

Le Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme (MLDH) demande au gouvernement de la RDPL d'appliquer le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) qu'il a ratifié le 25 septembre 2009 et de libérer immédiatement et sans condition tous ces défenseurs des droits de l'homme.

Aux Lao Hmongs rapatriés de Thailande fin 2009, à ceux se trouvant dans les camps de Nongsan et Phalak (province Vientiane) ou de Ponekham (province Bolikhamsay), notre organisation demande au gouvernement de la RDPL de garantir au HCR ainsi qu'à d'autres organisations humanitaires un accès permanent et libre.

En cette Journée mondiale des Droits de l'Homme, le MLDH renouvelle son appel pressant à la communauté internationale – notamment l'Union Européenne et ses Etats membres, les Nations Unies, les Etats-Unis, au Japon, à l'Australie et l'ASEAN -- pour que des actions urgentes et concertées soient prises, en vue de parvenir à de vraies réformes démocratiques au Laos.



************************************************************************************************************************************************

Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme (MLDH)
Lao Movement for Human Rights
BP 123 - 77206 Torcy Cedex, France - Téléphone/Fax : 33 (0) 1 60 06 57 06
e-mail : mldh@mldh-lao.org - website : http://www.mldh-lao.org


Press release Paris, 10 december 2010

62 nd anniversary of the Universal Declaration of Human Rights:
Freedom for human rights defenders and prisoners of conscience in Laos

To mark this 62nd anniversary of the Universal Declaration of Human Rights, the UN pays tribute to human rights defenders, those who stood up against injustice and discrimination , ''Some human rights defenders are famous, but most are not ''(United Nations High Commissioner for Human Rights).

The Lao People's Democratic Republic (LPDR) remains a country where the concept of universality of human rights is not accepted. While various grand ceremonies were organised in the the country recently, the regime has always shown an absolute intransigence with regard to political openness and freedom of expression, assembly or protest, again and again resorted to the intimidation, arbitrary arrests, imprisonment and threats to silence citizens, civil society and human rights activists and religious minorities.

MM Thongpaseuth KEUAKOUN, Sengaloun PHENGPHANH, Bouavanh CHANMANIVONG, Khamphouvieng SISA-AT and KEOCHAY have been imprisoned for over 11 years for attempting a peaceful demonstration in October 1999 in favor of social justice and human rights (their companion SISA-AT Khamphouvieng died in prison in 2001 from torture ).

On November 2, 2009, the LPDR arrested some 300 people, simultaneously in various parts of the country, while they were heading to Vientiane to demand justice and respect of their basic rights.

To this day, these 9 persons are still in prison: Ms. Kingkèo (39 year, old mother of three children), MM. Soubinh (35 years), Souane (50 years), Sinpasong (43 years) and Khamsone (36) arrested in Phon Hong, Mr. Nou (54) arrested Pakkading Miss Somchit (29 years), MM. Somkhit (28 years) and Sourigna (26 years), arrested in Vientiane.

The Lao government denied that any arrests or attempted protests have taken place in November 2009, exactly like in 1999 when they denied the arrests of leaders of students movement.

The Lao Movement for Human Rights urges the LPDR's government to implement the International Convention on Civil and Political Rights (ICCPR), ratified by Laos on 25 September 2009, and to release immediately and without condition all these human rights defenders.

Our organisation urges the LPDR government to grant the UNHCR and other humanitarian organisations a permanent and free acces to the Lao Hmong repatriated from Thailand, including those who are in the camps of Nongsan and Phalak (Vientiane province) or Ponekham (Bolikhamsay province).

On this International Human Rights Day, the Lao Movement for Human Rights strongly reiterates its appeal to the international community - in particular the European Union and its Member States, the United Nations, the United States, Japan, Australia, ASEAN -- so that concrete and concerted actions are taken, in order to reach true democratic reforms in Laos.