5110 jours après leur arrestation, les défenseurs des droits de l'Homme du Mouvement Etudiants du 26 octobre 1999 sont-ils encore vivants ?
04.11.2013 - 21:29:02

5110 jours après leur arrestation, les défenseurs des droits de l'Homme du Mouvement Etudiants du 26 octobre 1999 sont-ils encore vivants ?

Le Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme (MLDH) exprime ses profondes inquiétudes sur le sort des leaders du Mouvement Etudiants du 26 octobre 1999, un groupe qui avait tenté d'organiser une manifestation pacifique à Vientiane afin de réclamer des réformes démocratiques et le respect des droits basiques des citoyens.

En ce quatorzième anniversaire de leur arrestation, ,MM Thongpaseuth Keuakoun, Sengaloun Phengphanh et Bouavanh Chanmanivong sont-ils encore vivants ou sont-ils toujours incarcérés dans la prison de Samkhé, province de Vientiane ?

Ces 14 dernières années ont vu des déclarations confuses, contradictoires et mensongères de la part des plus hautes autorités de la République Démocratique Populaire Lao (RDPL). En 2007, l'actuel Premier Ministre de la RDPL, M. Thongsing Thammavong, alors président de l'Assemblée Nationale avait affirmé que ces personnes avaient déjà été libérés en 2006. Cette déclaration n'a pu être confirmée par les familles des prisonniers politiques qui attendent à ce jour leur libération. Il faut aussi noter que M. Thongsing Thammavong avait refusé la demande de la délégation du Parlement Européen en 2007 de rencontrer les étudiants dits 'libérés'.

Lors de l'Examen Périodique Universel du Laos en 2010, les autorités de la RDPL ont rejeté les recommandations appelant à la libération de ces personnes, démontrant ainsi la volonté du gouvernement Lao de ne pas appliquer les obligations dérivées des instruments internationaux de protection qu'il a ratifiés. T

A l'occasion de la rencontre interparlementaire entre le Parlement Européen et la RDPL la semaine prochaine à Vientiane, le MLDH renouvelle son appel pressant à la délégation du Parlement Européen afin que des actions urgentes, concrètes et concertées soient prises pour que le gouvernement de la RDP Lao applique le Pacte International sur les Droits Civils et Politiques (PIDCP) qu'elle a ratifié , ainsi que ses autres engagements internationaux liés à la déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l'Homme de 1998 en procédant à la libération immédiate et inconditionnelle de MM. Thongpaseuth Keuakoun, Seng-Aloun Phengphanh, et Bouavanh Chanmanivong ainsi que celle de Mmes Kingkèo et Somchit, MM. Soubinh , Souane, Sinpasong, Nou, Somkhit et Sourigna, victimes de disparition forcées le 2 novembre 2009 alors qu'ils se dirigeaient de différents endroits du pays vers la capitale Vientiane pour réclamer justice sociale et leurs droits fondamentaux.

Le MLDH demande également à la délégation européenne de continuer à presser les autorités lao pour garantir le retour en toute sécurité de Sombath Somphone, victime d'une disparition forcée depuis le 15 décembre 2012.

‘ 'Nous sommes reconnaissants envers l'Union Européenne de suivre de près ces cas de violations des droits humains au Laos. Les Etats donateurs devraient s'assurer que leurs accords commerciaux, leurs investissements et l'aide au développement accordée au Laos, soient en accord avec les standards internationaux des droits humains, et que les garanties soient suffisamment solides pour anticiper, éviter et corriger d'éventuels impacts sur les droits humains » a déclaré la présidente du Mldh, Vanida Thephsouvanh.

Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme (MLDH)
Lao Movement for Human Rights (LMHR)
BP 123 - 77206 Torcy Cedex, France - Téléphone/Fax : 33 (0) 1 60 06 57 06
e-mail : mldh@mldh-lao.org - website : http://www.mldh-lao.org